Page d'accueil

Future Memory Lab 一 Première résidence artistique d’IA générative en Amérique du Sud !

Appel à candidatures

« Future Memory Lab » est une résidence artistique d’Intelligence Artificielle (IA) générative qui réfléchit à la création de mondes à travers des temporalités anciennes, futures et alternatives, avec des approches critiques et expérimentales qui invitent à la collaboration entre humains et machines. 

Première en Amérique du Sud, la résidence donnera lieu à deux expositions mettant en avant les résultats de la collaboration, l’une à la Fondation Migliorisi à Asunción, Paraguay, et l’autre à Pyxis Exploration Numérique à Lausanne, Suisse.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 8 avril 2024.


La technologie est un témoignage de l’innovation et de l’ingéniosité humaines et sert de catalyseur pour le développement de la vie humaine en relation avec la société et l’environnement. Mais, qu’est-ce que la technologie au-delà des cadres computationnels?

Le code binaire, présent dans le câblage et les circuits des ordinateurs intergénérationnels, est le système fondamental de représentation des données avec les 0 et les 1. Cependant, son héritage historique précède l’ère de la computation : à travers différentes cultures et chronologies, des systèmes analogues au binaire, similaires à ceux utilisés dans l’informatique moderne, ont été employés pour encoder et stocker des informations.

Dans des pays comme le Paraguay, des techniques traditionnelles telle la céramique ou le textile transculturel du ñandutí ont historiquement été un espace de résistance et de création de mondes pour les femmes, sécurisant leur autonomie. Cela est d’autant pertinent lorsque nous considérons comment le débat autour de l’IA a popularisé les discussions sur la création de mondes comme un espace spéculatif où les idées sur le futur sont explorées.

Avec l’accélération du développement technoscientifique en IA, des questions se posent sur l’extinction potentielle ou la capture des technologies (Gebru et Torres, 2023) vers des processus analogiques, manuels et incarnés dans les arts. Loin des perspectives alarmistes, nous sommes intéressé·es par le potentiel à travers lequel les collaborations avec l’IA peuvent déployer des instruments pour faire se heurter de multiples temporalités et régénérer des communautés et des cultures.

Communiqué de presse (EN)

Résidence artistique

« Future Memory Lab » est une résidence artistique qui réfléchit à la création de mondes à travers des temporalités anciennes, futures et alternatives, avec des approches critiques et expérimentales qui invitent à la collaboration entre humains et machines, pour étendre et générer de nouvelles possibilités créatives.

一 Comment les traditions analogiques peuvent-elles informer et enrichir les pratiques contemporaines en IA et en technologie générative ?

一 De quelles manières l’IA peut-elle contribuer à la préservation et à la revitalisation des pratiques culturelles et artistiques traditionnelles ?

一 Comment les processus collaboratifs entre humains et machines peuvent-ils générer de nouvelles formes d’expression artistique et culturelle ?

一 Comment l’intersectionnalité et les épistémologies décoloniales peuvent-elles façonner le développement et l’application des technologies génératives ?

一 Quel rôle l’IA joue-t-elle dans l’imaginaire de futurs alternatifs et la construction de mondes possibles ?

一 Comment les arts génératifs et l’IA peuvent-ils étendre notre compréhension de l’autonomie et de la créativité ?

Ces questions sont des points de départ et non des idées confinées de ce que nous recherchons. Nous sommes intéressé·es par les contributions d’artistes, d’activistes, de technologues, d’écrivain·es et d’une grande variété de praticien·nes culturel·les basé·es en Amérique du Sud ou en Suisse, dont le travail avec les modèles génératifs et les grands modèles de langage démontre une approche innovante et remet en question les notions accélérationnistes sur la technologie, élargit sa signification ou l’utilise pour créer de nouveaux récits.

La première phase de la résidence comprend une rencontre sur place impliquant une visite de divers lieux de production de céramique et de textile au Paraguay (Yataity, Aregua, Tobati) et des échanges avec des artistes locaux, des artisan·es et des professionnel·les créatifs.

Le résultat final de la résidence se conclura par deux expositions, l’une à la Fondation Migliorisi, à Asunción, au Paraguay, et une itération à Pyxis Exploration Numérique, à Lausanne, en Suisse. Seront sélectionné·es deux résident·es de Suisse, deux du Paraguay et deux d’Amérique du Sud.


La résidence comprend :

Exigences

Pour toute question ou complément d’information, veuillez contacter Kira (anglais / espagnol) à l’adresse suivante: futurememorylab@gmail.com

Curatrice

Kira Xonorika

Kira Xonorika est une artiste interdisciplinaire, autrice et futurologue. Son travail explore les connexions multidimensionnelles entre la souveraineté, la technoscience, la temporalité, la création de mondes et la magie. Le travail de Kira a notamment été exposé au Festival Ars Electronica (Linz, Autriche), Frieze (Séoul, Corée du Sud), Ford Foundation Gallery (New York, États-Unis), Vellum (Los Angeles, États-Unis), Kampnagel (Hambourg, Allemagne) et Arebyte (Londres, Royaume-Uni). Elle a été ambassadrice SciArt de Supercollider LA, lauréate du prix State of the ART(ist) d’Ars Electronica, résidente chez Dreaming Beyond AI, boursière critique Momus/Eyebeam, ainsi que boursière Outright Beijing +25.

instagram.com/xonorika ->

Mentors

Walla Capelobo (Brésil)

Scientifique et artiste, Walla Capelobo détient une maîtrise en Études d’Art Contemporain de l’Universidade Federal Fluminense, à Rio de Janeiro, Brésil. Sa pratique aborde les questions sensibles de l’existence avec le soutien des technologies afro-indigènes sud-américaines, des écologies spéculatives, de la décolonisation des significations de la nature, de l’imagination radicale, des écologies queer et de la compréhension du sol comme un archivage de la mémoire et de la fabulation anti-coloniale. Walla a participé à des résidences telles que AI Anarchies à la Junge Akademie, Akademie der Kunst (Berlin, Allemagne), LabVerde (Amazonie, Brésil), Matéria Abierta (Mexico, Mexique), CACis (Barcelone, Espagne), Pivô Arte e Pesquisa (São Paulo, Brésil).

wallacapelobo.hotglue.me ->

Claudia Casarino (Paraguay)

Claudia Casarino a étudié à l’ISA de l’Université Nationale d’Asunción, puis à New York et Londres. Son travail adopte un point de vue conceptuel, réfléchissant aux questions de genre et à la conscience du corps, mis sous tension par les frontières et les transits forcés. Son œuvre s’attache à interpréter l’univers des femmes comme sujet de transformation sociale. Elle a participé à cinq éditions de la Biennale du MERCOSUR, ainsi qu’aux biennales de La Havane, Tijuana, Busan, Cuenca, Curitiba, Algérie et Venise. Son travail a également été exposé, entre autres, à Asunción, Santiago, São Paulo, Buenos Aires, Bogotá, Madrid, Barcelone, Milan, Amman et Londres.

claudiacasarino.com ->

San Joserra (Mexique)

San Joserra est un artiste et designer qui explore divers domaines et formats artistiques, se concentrant sur les possibilités spatiales et temporelles qu’offrent les mondes numériques. Son travail cherche à établir des dialogues autoréférentiels sur l’internet et ses communautés d’une perspective latino-américaine. Il construit des mondes abstraits qui expriment les problématiques inhérentes à ces espaces et sujets, défiant les récits dominants et promouvant des perspectives plus plurielles. Plus récemment, son travail a été exposé à Mutek (Montréal, Canada), Sonar (Mexico, Mexique), Spacy (Dallas, États-Unis), Luminous Festival (Doha, Qatar) et Mira Festival (Barcelone, Espagne).

indierocks.mx ->

Projet

Ce projet est une initiative créée par Kira Xonorika (artiste interdisciplinaire, autrice et futurologue), en collaboration avec Lia Colombino (directrice de la Fundación Ricardo Migliorisi, Paraguay) et Caroline Hirt (directrice de Pyxis Exploration Numérique, Suisse).

Partenaire

La Fondation Migliorisi / Collections d’art est une organisation à but non lucratif dédiée à la préservation, à l’exposition et à la promotion des œuvres d’art. Ses programmes d’exposition ont deux objectifs principaux : enrichir la communauté artistique locale avec des offres de haute qualité et favoriser les dialogues artistiques internationaux. La Fondation Migliorisi vise à élargir l’appréciation du patrimoine et des pratiques visuelles contemporaines avec une approche diverse et inclusive. Elle cherche à favoriser la sensibilité à l’art et à provoquer une réflexion critique sur sa nature complexe, caractérisée par la diversité et l’inclusion.

Fundación Ricardo Migliorisi ->

Soutien